Le chamanisme, en Auxois!?

Publié le par Rémi

On peut se demander ce que vient faire une pratique aussi exotique que le chamanisme dans notre Auxois autrefois gaulois, aux paysages dominés par les champs et les prés, et où les forêts sont difficilement comparables à la jungle amazonienne... Une question de racines...

Je suis né et j'ai grandi sur ces terres, et si j'en suis parti pendant une petite vingtaine d'années travailler à la capitale (euh, enfin, à Dijon!), j'y suis maintenant revenu. J'ai eu la chance d'être un fils de paysan, et mon père, sans rejeter la modernité, avait plus ou moins consciemment un lien étroit avec les éléments. Il disait souvent qu'on voyait le mauvais paysan au fait que la pluie tombait systématiquement lorsqu'il venait de faucher son foin, ce qui compromettait son séchage... De fait, mon père, au saut du lit, regardait le ciel par la fenêtre et nous annonçait la météo de la journée...

Enfant, j'ai passé beaucoup de temps dans la nature, souvent seul pendant que mon père travaillait au champs tout proches ou bucheronnait... Les animaux étaient aussi évidemment très présents... Et les champignons! J'ai développé très jeune une sorte de sixième sens me permettant de "voir" les girolles sous dix centimètres de mousse... Je l'exerce encore un peu, de temps en temps, par gourmandise!

A l'âge de la lecture, mon premier livre lu a été Astérix et la serpe d'or. La proximité du mont Auxois, haut lieu de l'histoire de France, désigné comme celui de la bataille d'Alésia, renforçait mon attrait pour ces aventures "historiques"... Et puis, il y a le druide...

Je ne connais qu'assez peu de choses sur le mouvement druidique actuel, mais il me semble bien que leurs pratiques sont très proches du, ou des chamanisme(s)...

Nos terres n'ont, à priori, pas gardé grand chose des pratiques magiques des siècles passés, ce que l'on attribue souvent à l'évangélisation et à la "chasse aux sorcières"... Ou au fait que le "siècle des lumières" les a reléguées... dans l'ombre! Mais ce vide demande maintenant à être comblé, et l'on va donc "importer" par delà les mers (pour le chamanisme amazonien) ou les siècles (pour le druidisme) la pratique qui nous parle le plus...

C'est assez habituel, pour ce qui touche au spirituel... Certains se tournent vers le bouddhisme... Et même le christianisme, succédant au panthéon romain, a été importé du moyen-orient...

Une pratique n'est qu'une forme, une façon d'interpréter ce que l'on "voit" autrement qu'avec les yeux... Et donc l'important est qu'elle nous parle, afin d'être efficace...

Notre pratique est "habillée" d'éléments folkloriques pris dans une ou plusieurs traditions, ou même inventés. Tout comme la statue de Vercingétorix est habillée d'attributs dont on sait maintenant qu'il ne sont pas très historiques... Mais, dans notre imaginaire, ça fonctionne...

Parce que finalement, qu'importe la forme du chamanisme, ce qui importe, c'est la forme du patient!

Commenter cet article