Qu'est-ce qu'un chaman?

Publié le par Rémi

L'origine du mot chaman est attribuée au mot toungouse "saman", les toungouses étant un peuple vivant dans les montagnes au sud de la Sibérie. L'ancienne photo ci-dessus montre un chaman toungouse en costume traditionnel. On peut remarquer le tambour et le masquage partiel de la vue qui font toujours partie de l'attirail du chaman moderne. Mais, au delà de l'étymologie et de ce qui ressemble à du folklore, qu'est-ce qu'un chaman?

D'abord, le chaman n'est pas un médecin, tout comme un plombier n'est pas un électricien: chacun a son domaine de compétence et son utilité. Jamais je ne donnerai un avis sur la poursuite ou non d'une prescription médicale, et j'espère aussi qu'aucun médecin ne viendra me dire comment tenir mon tambour!

Pour moi, le chaman n'est pas non plus un guérisseur: il pratique le soin dans son domaine, qui est celui des âmes (ou, si vous préférez, des esprits, j'utilise indifféremment ces deux mots), et cela peut effectivement avoir des répercussions sur d'autres plans, voire une guérison.

Mais si vous venez me voir parce que vous venez de vous casser une jambe, je vais bien sûr vous renvoyer vers les urgences! Et les médecins là-bas, qui ne sont pas non plus des guérisseurs, vont juste appliquer les soins nécessaires... Il faudra attendre pour la guérison...

Maintenant, si vous vous demandez pourquoi, par quelle absence d'esprit, vous vous êtes cassé une jambe, et éviter que d'autres problèmes du même ordre vous arrivent, vous pouvez revenir me voir...

De même, le chaman ne remplace pas le psychothérapeute. D'une certaine manière, le chaman est juste un secoueur de pommier, qui va le débarrasser de ses fruits pourris et lui permettre de récolter les fruits mûrs. Mais, comme la jambe cassée met du temps à se ressouder, le murissement (comme le pourrissement) peut aussi demander, pour arriver à terme, du temps, du soleil et de l'eau...

Il me faut revenir sur l'expression "absence d'esprit"... Si le chamanisme nous semble quelque peu exotique, il a bel et bien été présent dans notre culture, ses derniers pratiquants ayant peut-être étés supprimés par l'inquisition... Mais notre langue en a gardé des traces.

Le chaman considère que notre âme, notre esprit, peut être morcelé et que l'on peut en égarer des morceaux. Les "trous" laissés par ces morceaux perdus sont autant de places ou des fragments d'âme étrangers peuvent venir nous parasiter.

En plus de l'absence d'esprit, Le français évoque le fait de ne pas avoir tous ses esprits, et de recouvrer ses esprits. Le recouvrement d'âme est un des deux soins chamaniques principaux, avec l'extraction destinée à retirer ce qui ne nous appartient pas.

Le but est d'être pleinement nous même, ici et maintenant, pour reprendre l'expression Zen. Une autre manière de le dire est que l'on cherche à être pleinement dans son incarnation...

Si l'on prend l'exemple d'une personne qui a rencontré des évènements vécus comme traumatiques (ce ne sont pas forcément des évènements catastrophiques, la mesure ici étant uniquement le vécu émotionnel de la personne), elle aura pu "se couper" de la situation, faire en sorte de n'être plus totalement présente à ce qui la fait souffrir. Cette fuite peut durer ensuite pour ne pas avoir à affronter les émotions liées aux souvenirs désagréables...

Les psychothérapeutes parlent alors de personnes " coupées des émotions", "clivées", ou de "dissociation". Cet état est problématique à deux égards. D'une part, la personne coupée de ses émotions va avoir du mal à vivre pleinement sa vie, à ressentir de la joie, ce qui est déjà un handicap.

De plus, elle peut aussi ne plus avoir d'empathie, et donc s'adonner sans état d'âme à des actes violents. C'est ainsi que les victimes peuvent à leur tour devenir bourreau, et que peuvent s'enchainer les actes de violence (physique ou psychologique)...

Par ce mécanisme, paradoxalement, ce sont les personnes de nature sensible qui sont le plus à même de développer des comportements violents, lorsque leurs souffrances ne sont pas soignées...

Et si une personne coupée de ses émotions a des enfants, le risque est grand qu'elle laisse se mettre en place chez eux des comportements violents...

Le chaman considère que la partie de l'âme qui s'est réfugiée quelque part (ou qui est restée avec un ex-conjoint, ou près d'un être cher défunt, ou dans un lieu d'enfance heureuse...) peut être "recouvrée", et ramenée.

De même, les parties d'âmes qui ne lui appartiennent pas (d'un ex-conjoint, défunt, etc...) peuvent être retirées pour libérer la personne, éclaircir son ciel...

Les relations d'emprise, de co-dépendance ou de fusion sont également très propices à des "mélanges d'âmes" entre les protagonistes...

Pour réaliser ses "opérations", le chaman utilise diverses techniques comme la transe (encore appelée "état modifié de conscience"), et parcourt en voyage chamanique sa cosmologie où il s'est allié avec des esprits bienveillants qui vont le guider pendant le soin, ou même faire le soin à travers lui...

C'est un peut bizarre, tout ça... Je vous l'accorde bien volontiers...

Le plus déstabilisant, en fait... C'est que ça marche!

Publié dans Qu'est-ce qu'un chaman

Commenter cet article