Pouvoir: le chaman a la grosse tête!

Publié le par Rémi

Ah non, on ne m'a pas (pas encore?) érigé de statue! Simplement, à relire mon site, je trouve que la liste des titres fait assez égocentrique: le chaman ceci, le chaman cela... Pffff! A quand "Le chaman au Tibet", "Le chaman au Congo", "Les cigares du pharaon" Ah non, celui-là ne marche pas...

Peut-être que vous trouvez mes titres plutôt étranges... Moi aussi! Loin d'avoir la grosse tête, il y a une raison très simple dans leur choix: l'optimisation pour les moteurs de recherche (souvent appelée SEO pour Search Engine Optimisation). Les moteurs de recherche se basent sur des mots clés, et valorisent ceux des titres. Donc je tord un peu ma communication pour que ceux qui ont besoin mes soins puissent me contacter plus facilement... Il n'est pas évident de trouver un chaman en France!

Mais qu'en est-il de l'ego chez le chaman? Et la question du pouvoir?

Le pouvoir est souvent vu comme quelque chose de négatif: les gens de pouvoir, le pouvoir en place, etc... Il y a ceux qui le recherchent ouvertement, par toutes sortes de moyens. Il y a aussi ceux qui s'en désintéressent, ça n'est pas forcément plus sain. Ca peut finir par: "On y peut rien!". Peut-être que cette expression affirme une réalité. Dans certains cas aussi, c'est un évitement. Le "On y peut rien" veut alors dire :. "ouf, ça soulage, je n'y suis pour rien! Je n'ai pas à m'en soucier, je peux me rendormir..." Ce qui est un refus de sa propre influence dans le monde, de son propre pouvoir, et donc une façon de le donner à ceux qui en veulent tant...

Ca me rappelle une phrase d'Etienne de la Boétie, dans son Discours de la servitude volontaire : "Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux"...  Soyons donc attentifs à la façon dont nous gérons le pouvoir, dans nos familles, nos métiers, nos pays... Entre le prendre et le laisser, il y a un juste milieu...

Le chamanisme est, là encore, un peu étrange vis à vis du pouvoir. Lors de l'apprentissage, on peut effectivement avoir une relation maître-disciple choisie. Mais, au contraire d'autres religions hiérarchisées, c'est un état qui n'est pas destiné à durer.

L'apprentissage est en fait une initiation. J'ai longtemps cru que l'initié était quelqu'un qui avait été transformé de fond en comble par telle ou telle pratique magique. Qu'il avait reçu un téléchargement de connaissances, un peu comme dans Matrix...

En fait, l'initiation consiste à initier un processus chez l'apprenti chaman. Juste lui montrer comment ouvrir une petite porte pour aller explorer plus loin. Plus qu'un téléchargement, il s'agit d'une connexion à ce que l'on peut explorer. Et l'initiation apprend aussi comment mener cette exploration. Le reste appartient a l'apprenti, et celui qui consacre du temps au chamanisme n'en a jamais fini d'aller vers l'inconnu, dans le monde comme en lui...

Donc, l'initiation n'est pas grand chose, et en même temps... Il s'agit d'atteindre un point particulier, à la fois de maîtrise personnelle, et de discipline personnelle. Dit autrement: un point où l'on est à la fois son propre maître et son propre disciple... 

Mais, et la relation chaman/patient dans tout ça? Car oui, le chaman (comme le médecin, le chirurgien, le psychothérapeute) a un ascendant sur son patient lors du soin... 

Il faut être conscient du fait que le chaman, pour effectuer le soin, va se mettre dans un état particulier, la transe. Et il se met dans cet état, que l'on peut qualifier d'anormal, afin de mettre son pouvoir au service du bien être de la personne qui le consulte. Et la transe, comme les gestes du soin menés avec une très forte intention, loin de renforcer l'ego, sont plutôt éprouvants!

De plus, pour laisser passer ses "intuitions" pendant le soin, le chaman se doit d'être le plus clair possible... On dit traditionnellement qu'il doit être un os creux... Donc il vaut mieux qu'il ait travaillé (et qu'il travaille encore) sur lui et que, même s'il n'est pas dénué d'ego, il soit capable de le laisser au portemanteau...

Alors que tous nos pouvoirs soient utilisés, comme disent les Sioux Lakota, "wicozani": pour la guérison!

Commenter cet article

Martine 08/03/2017 17:04

Merci pour ces éclairages. La force dans l'humilité et la simplicité. Bravo Mr le Chaman. Et gardez votre humour, c'est si important !

Malika 05/03/2017 13:58

C'est la grande différence entre "Avoir le pouvoir sur les autres" et "Avoir le pouvoir pour les autres"...,
avec l'un, les conséquences sont destructrices, avec l'autre, elles sont créatrices.
Salut Rémi !