La guérison chamanique au travers du temps

Publié le par Rémi

Nous percevons notre identité, qui nous sommes aujourd'hui, comme le résultat de notre passé, de notre histoire. Les psychothérapies s'intéressent à notre enfance voire, comme en psychogénéalogie, à l'historique de notre famille. Mais est-on vraiment coincé par notre passé définitivement figé, et par celui plus lointain, et donc encore plus inaccessible, de nos ancêtres? Est-ce que notre lignée est tout ce dont nous disposons? Peut-être pas...

 

L'identité flottante

Tout d'abord, au risque de vous décontenancer quelque peu, notre passé n'existe que dans notre mémoire. Notre identité n'existe que dans notre mémoire. Et cette mémoire est subjective, les recherches récentes nous montrent même qu'un souvenir peut être modifié à chaque fois qu'il nous revient à l'esprit. Rien n'est donc définitivement écrit de nous...

Les énergies dans le temps

Alors bien sur, notre passé a des conséquences sur la façon dont nous agissons aujourd'hui. Et le cadre familial, voir ancestral, a des répercussions sur notre présent. Les psychothérapies travaillent essentiellement sur notre passé, tout comme les constellations familiales et la psychogénéalogie. On peut donc considérer que certaines "énergies" traversent le temps...

Mais pas seulement les énergies négatives! Avant notre venue au monde, nos parents ont (plus ou moins bien, consciemment ou non) préparé notre arrivée, puis, par l'éducation, préparé notre entrée dans la vie adulte... Nos grands-parents ont fait de même pour nos parents... Tout ceux qui nous ont précédés dans la vie... Et cela depuis la nuit des temps... C'est à ce considérable flux d'énergie de vie que nous devons d'être là...

De la même façon, beaucoup de traditions considèrent que les ancêtres, ceux qui nous ont précédés dans la mort, préparent notre arrivée dans l'autre monde. Curieusement, des personnes en fin de vie ou qui ont vécu une expérience de mort imminente décrivent des visions de défunts qui viendraient les accompagner...

Alors, à un certain niveau, ces personnes de notre passé feraient aussi partie de notre futur? Regardons le sablier, avec sa partie étroite qui représente le présent. On peut voir à la fois le sable passé, et celui qui n'est pas encore passé... Le sable futur!

Les esprits dans le temps et la guérison

Peut-être, à ce moment de la lecture, pouvez-vous sentir une chose: non seulement les énergies peuvent traverser le temps, mais notre esprit peut aussi s'y promener... En soi, ça peut-être distrayant. Il y a plus: ça peut-être un chemin de guérison!

Lors d'une constellation familiale, l'animatrice à dit à une personne: "Ton père est le meilleur père pour toi, parce que tu n'en as pas d'autre!". C'est très vrai, et c'était juste à ce moment là, pour faire revenir la personne à sa réalité. Maintenant que se passe-t-il si l'enfance a été un lieu de blessures jamais vraiment refermées? Si les parents n'ont pas vu les blessures, ou n'ont pas su les soigner? Vers qui se tourner, une fois adulte, lorsque ces blessures resurgissent et provoquent, dans notre présent, des dysfonctionnements?

Qui peut consoler l'enfant que vous étiez? Nous savons déjà que l'énergie de la blessure a traversé le temps... Et aussi que votre esprit peut remonter le temps jusqu'à ce passé difficile... Alors peut-être que la meilleure personne pour guérir l'enfant que vous étiez, c'est l'adulte que vous êtes!

Parce que comme le sable du sablier, que l'on voit passé et présent, il existe, au niveau symbolique, un "vous" passé, tout autant qu'un "vous" présent. Il vous est donc possible, par la visualisation, de remonter le temps à la rencontre de l'enfant que vous étiez, de le prendre dans vos bras (faire le geste physiquement peut aider), de pleurer avec lui, de le consoler, de lui envoyer tout l'amour dont il a manqué, de lui dire que vous êtes là pour lui, et que vous serez toujours là... Dites-lui qu'il va s'en sortir, et réaliser plein de bonnes choses*... 

A répéter sans modération!

Voilà pour les blessures de l'enfant... Mais l'âge adulte ne nous épargne pas... Alors que faire de ce qui nous blesse aujourd'hui? Si cette technique vous a plu, et que vous la pratiquez, sentez-vous qu'un "vous-même" plus âgé est en train de vous consoler, de vous envoyer son amour et peut-être même sa guidance?*

Vous êtes une formidable ressource pour vous-même!

* A propos des visions...

Bon nombre de traditions nous parlent de visions. Dans la tradition des indiens d'Amérique du nord existe la quête de vision, quatre jours d'isolation dans la montagne, sans abri, et sans manger ni boire. L'expression consacrée est "pleurer une vision"...

Je fais ici le parallèle entre cette quête et nos moments de détresse plus subis que choisis. Si l'on considère qu'au niveau symbolique une certaine énergie peut voyager dans le temps, pourquoi ne pas imaginer que l'information aussi peut-être transmise... Et, puisque ces messages sont avant tout de nature émotionnelle, on peut comprendre que les moments difficiles sont ceux où l'appel à l'aide va être le mieux entendu...

Que transmettez-vous à votre moi passé, que recevez-vous de votre moi futur?

Commenter cet article

Martine 13/06/2017 22:41

Salut Rémi, Oui j'aime bien ta phrase que nous sommes une formidable ressource pour nous-mêmes ! et j'aime bien l'idée de se parler à soi-même. On s'encourage souvent beaucoup mieux ainsi que ne le ferait certains, et même parfois ceux censés nous aider.
La question "est-ce que notre lignée est tout ce dont nous disposons ?" est pertinente et je réponds que non bien-sûr. Il existe d'autres explications et en effet rien n'est définitivement écrit de nous. Heureusement.
Au sujet des visions, j'ai reçu dans mon entourage proche des témoignages de personnes, par exemple cette tante ayant rêvé juste la veille de sa mort que tous les membres de sa famille décédée venait lui rendre visite. Dans la même journée, elle est décédée subitement sans avoir été malade avant. Oui ces choses arrivent.

Rémi 14/06/2017 17:42

Merci Martine pour ton témoignage.
Dans ma famille aussi, quelqu'un approchant la date de son départ a eu la vision d'une personne décédée... Je crois que le personnel des services de soins palliatifs, ainsi que les personnes ayant vécu des expériences de mort imminentes auraient beaucoup à en dire...
Bonne journée!

Annick 05/06/2017 23:39

Bonsoir Rémi,
Tout d 'abord, merci pour le blog. Vous posez cette question sur le Moi passé et le Moi présent.
Justement comment faire...
Je vais comme vous le precisez prendre ds mes bras l 'enfant, l'accueillir pour ensuite laisser place à l'adulte que je suis actuellement ou j ai du mal à trouver ma place ici bas.
Merci Rémi

Rémi 06/06/2017 21:33

Merci pour l'intérêt que vous portez à mes écrits...
La technique en question, pratiquée sous forme de visualisation (une sorte de rêve éveillé) ou de voyage chamanique (avec, par exemple, un tambour, ou un enregistrement) réalise en fait un recouvrement d'âme (voir à ce propos les articles "Les soins chamaniques" et "Le puzzle de l'esprit").
J'en profite pour ajouter qu'une perte d'âme au moment de l'enfance va bloquer l'évolution de la réponse en face d'évènements semblables. On aura toujours la même réponse émotionnelle forte nous rendant incapables de gérer la situation "en adulte", et souvent des comportements que l'on trouvera soi-même infantiles...
Et cela peut sembler paradoxal, mais le retour de cette partie d'âme de l'enfance va nous permettre de développer de nouveaux comportements, plus adultes, parce que la composante émotionnelle ne nous subjuguera plus...
C'est aussi parce que l'on devient "le parent" du "soi enfant"... A terme, ces parties d'âmes fusionnent en nous faisant retrouver notre intégrité... Et notre place!
Bonne continuation!

Malika 17/05/2017 12:06

Il est super ton article, Rémi ! c'est un très beau cadeau ! J'ai pris conscience de ce que tu expliques il y a peu de temps, et oui ça vraiment beaucoup de bien.

Rémi 17/05/2017 13:40

Merci Malika, bon voyage dans le temps!