Exploration des états de conscience avec la PandoraStar

Publié le par Rémi

séances de PandoraStar en Bourgogne (France)

Il y a fort longtemps, nos ancêtres ont inventé le tambour, toujours utilisé en chamanisme pour induire la transe. Le rythme est "entraînant", et va "emmener" notre cerveau, et parfois notre corps aussi, dans une danse. La technologie moderne a permis la création d'un nouvel outil, basé non plus sur un seul rythme sonore, mais sur plusieurs rythmes lumineux. Après avoir fait l'expérience de cet instrument, je vous propose d'en faire de même...

Qu'est-ce que la PandoraStar?

La PandoraStar est une lampe composée de 12 leds de puissance, disposées en étoile, dont les fréquences de clignotement et l'intensité est contrôlée par programme. La personne qui l'utilise est allongée sous cette lampe, dans une pièce où l'on aura fait l'obscurité, les yeux fermés. Une fois le programme lancé, elle expérimente des visions kaléidoscopiques, qui sont la partie la plus spectaculaire d'un travail plus profond de modification d'état de conscience. (pour plus d'informations voir: historique)

Pourquoi la PandoraStar a des effets?

Notre cerveau est conçu pour se mettre en phase avec son environnement. Lorsqu'il est exposé à un rythme, sonore ou visuel, les ondes cérébrales vont être modifiées en fonction de celui-ci. L'électro-encéphalogramme confirme ces variations. La musique peut être énergisante ou apaisante, la PandoraStar applique le même principe aux fréquences lumineuses. C'est de la musique pour les yeux!

Notre cerveau est aussi un organe électrochimique, et les variations des fréquences cérébrales (états de conscience modifiés que nous connaissons tous), qui sont électriques, ont aussi des conséquences chimiques. On sait maintenant que les états de conscience ont des conséquences sur l'ensemble de l'organisme, par exemple pour le stress qui réduit les défenses immunitaires. A l'opposé tout état d'apaisement renforcera l'immunité...

Pourquoi utiliser la PandoraStar?

Je passerai rapidement sur l'usage récréatif qui peut être fait de cette machine pour laquelle ont étés créés des programmes facétieusement nommés LSD ou Acid Squirrel. Ces programmes restent pour moi une curiosité, ces "voyages" ayant l'avantage de pouvoir être interrompus lorsqu'on le souhaite... Et ils sont légaux!

Les intentions des créateurs de programmes sont aussi diverses que peuvent l'être nos fréquences cérébrales. Dans beaucoup de cas, il s'agit d'assouplir notre capacité à emmener notre cerveau dans la fréquence souhaitée, comme on assouplirait son corps pour lui donner plus de possibilités de positions et de mouvements.

Une personne anxieuse ne sait plus aller vers les ondes cérébrales correspondantes à la sérénité. Une personne en prise avec une addiction ne sait plus aller vers celles qui correspondent au plaisir sans passer par une substance ou un comportement ayant un impact négatif sur sa vie. Une personne insomniaque ne trouve plus le chemin qui va de la veille au sommeil. Plusieurs programmes ont été créés pour guider la personne sur ces chemins oubliés et lui redonner son autonomie.

Voici une liste, non exhaustive, des effets visés par les programmes, effets dont la plupart ont étés validés par des utilisateurs:

  • allègement du stress, de l'anxiété,
  • aide à la sortie d'addiction,
  • relaxation, méditation,
  • diminution des migraines et des insomnies,
  • créativité, visualisation,
  • conscience accrue,
  • amélioration du fonctionnement cérébral et du système immunitaire.

D'autres programmes ont des visées plus "exotiques":

  • faciliter les rêves lucides,
  • faciliter la vision à distance,
  • faciliter les sorties hors du corps (voyage astral),
  • activer la glande pinéale (troisième oeil),
  • dynamiser chaque chakra.

Certains programmes, parmi les plus long, sont globaux, et travaillent sur une large gamme de fréquences.

Contre-indications à la PandoraStar:

Les effets de la PandoraStar peuvent être puissants, par précaution toute séance est refusée à une personne qui présenterait une des caractéristiques suivantes:

  • épilepsie,
  • grossesse,
  • troubles psychotiques,
  • consommation de drogue ou d'alcool dans les 24h précédent la séance,
  • prise de médication psychoactive (anti-dépresseurs, anxiolytiques, somnifères...),
  • problème cérébraux (AVC, rupture d'anévrisme, chirurgie cérébrale, etc...),
  • problèmes cardiaques (troubles cardiaques, chirurgie cardiaque, pacemaker, etc...),
  • chirurgie faciale ou blessure faciale récente (moins d'un mois),
  • hypersensibilité à la lumière.

Une séance de PandoraStar en pratique...

La personne est allongée sous la lampe, les yeux fermés. Un premier programme, de 4 minutes, permet d'adapter l'intensité lumineuse à la personne et de vérifier qu'elle est à l'aise avec le processus. Ensuite seulement sera lancé le programme choisi, éventuellement accompagné de musique.

Je fais l'expérience de chaque programme avant de le proposer à quelqu'un et je reste présent et attentif pendant toute la séance.

Je propose des séances de PandoraStar en Côte d'Or (Bourgogne), sur les deux lieux où je consulte, Courcelles-lès-Semur (21140) et Flavigny-sur-Ozerain (21150). Les déplacements sont possibles, merci de me contacter.

Une séance, durant au moins une heure (certains programmes courts peuvent êtres répétés, d'autres durent plus d'une heure) est au prix de 60 euros. Une carte d'abonnement vous permet, après trois séances, de profiter de la quatrième gratuitement (ramenant la séance à 45 euros). Cette carte n'est pas nominative, c'est l'occasion d'inviter les gens de votre famille, vos amis, etc...

Et une carte sur laquelle trois séances sont validées devient une carte cadeau!

Historique de la PandoraStar

On peut faire remonter les débuts de cette technologie à la Dreamachine inventée en 1960 par l'artiste Brion Gyrin et l'informaticien Ian Sommerville. Brion Gyrin a fait une expérience particulière alors qu'il voyageait en bus, les yeux fermés. Le soleil était bas sur l'horizon, et le clignotement provoqué par la succession des arbres plantés le  long de l'avenue a déclenché chez lui des visions colorées. Sa Dreamachine était un simple cylindre de carton perforé, dans lequel se trouvait une ampoule, posé sur une platine disque qui permettait, par rotation, de recréer les clignotements.

Tout en étant une innovation, cette lampe n'était pas très souple: les seules variations de fréquences possibles dépendaient des perforations du cylindre et de la vitesse de la platine (33, 45 ou 78 tours/minute).

En 2009, deux autrichiens, le neurologue Dick Proeckl et le psychologue Engelbert Winkler développent la première lampe utilisant des diodes, pilotée par un ordinateur, commercialisée sous le nom de Lucia no 3.

En 2015, deux anglais, Todd Acamesis et Jimi Simpson reprennent ce concept en se concentrant sur la portablilité et la souplesse de programmation, et créent la PandoraStar, qui présente aussi une nouvelle géométrie des leds. De nombreux programmes ont étés créés et sont disponibles gratuitement en téléchargement. Tout utilisateur peut aussi créer ses propres programmes sur un ordinateur grâce à un logiciel fourni. Ces programmes sont transférés dans la mémoire de la machine qui n'a ensuite plus besoin d'ordinateur pour fonctionner. La lampe se fixe sur un simple trépied de photographie, ce qui la rend particulièrement facile à transporter.

Commenter cet article