Comment trouver un (bon!) chaman en France?

Publié le par Rémi Remoussenard

En France, ou ailleurs... Comment trouver un bon chaman ou plutôt, le bon chaman pour vous... Qui n'est pas forcément un chaman célèbre! Quelques rappels de bon sens, et puis quelques questions: qu'est-ce que le chaman attend de vous? Qu'attendez-vous d'un chaman?

"Mon amie me conseille un chaman..."

Le bouche à oreille est effectivement un des meilleurs moyens pour trouver un bon chaman. Si vous connaissez une ou plusieurs personnes qui apportent leurs témoignages de son efficacité, alors il est peut-être juste d'essayer. Je dis peut-être, parce qu'il faut quand même vérifier. Si cette personne, de si bon conseil, idolâtre le chaman, elle n'est peut-être pas objective... Autant demander aux membres d'une secte si leur groupe en est une!

"Mon ressenti est que c'est le bon chaman pour moi..."

Oui, le ressenti est important aussi... Le bon chaman pour une personne n'est pas forcément le bon pour une autre... Là aussi, il faut être sûr de son ressenti: est-ce une inclination inconsciente à reproduire une relation malsaine déjà vécue? Ou est-ce une volonté consciente et juste d'aller vers sa propre guérison?

Comment se comportent les personnes qui le suivent?

Si ce chaman organise des activités de groupe (stages, célébrations, huttes de sudation...), il est bon de regarder comment les gens interagissent dans ce contexte. Un groupe enjoué, dans lequel les personnes, même si elles se rencontrent pour la première fois, échangent et rient, est de bon augure. C'est le cas le plus courant.

J'ai déjà rencontré un groupe dans lequel les gens restaient renfermés, chacun dans ses problèmes, je n'y suis pas retourné... Un groupe présentant un comportement de type dépressif peut être l'indice d'un maintien dans ce qui est pathologique, et dans l'isolement individuel... Quelque soit le poids de ce que chacun apporte, la dynamique du groupe peut être joyeuse.

Qu'est-ce que le chaman attend de vous? Et qu'attendez-vous d'un chaman?

Les deux questions sont en fait liées... Parce que votre attente va vous faire aller vers la personne qui y répondra... Quelle que soit cette attente!

Je crois qu'il faut d'abord finir de tordre le cou à l'idée selon laquelle le chaman serait un surhomme, une sorte de demi-dieu tout puissant. Le chaman est juste un homme qui a appris un ensemble de techniques, et a vécu quelques expériences. Il est, comme le devin-plombier Shadok ci-dessus, un plombier de l'âme. Alors il n'a pas à être dominateur, charismatique, intriguant, mystérieux, suffisant ou séducteur, et encore moins faire peur! Vous avez peur d'un plombier, vous? D'un homme armé: un gendarme, un policier... ou un dentiste, passe encore, mais d'un plombier!? Chaman ou plombier, même combat: ils s'occupent tout deux des tuyaux bouchés, de ceux qui fuient, et repartent avec leur sacoche sous le bras...

Le chaman ne prétend à aucune perfection, ni professionnelle, ni personnelle. Il peut partager son expérience, donner son humble avis, mais sans se substituer à un psychothérapeute. Il essaye juste de faire de son mieux, d'aider les personnes qui viennent le voir à la mesure de ses capacités et de ce qui peut être fait à l'instant en question. Et il essaye de progresser chaque jour.

L'auto-dérision chez un chaman peut être bon signe, même si cela peut-être le camouflage d'un ego sur-dimensionné... Complexité des êtres humains!

Le chaman doit, dans tous les cas, conserver une distance thérapeutique. Le toucher peut être nécessaire, il doit être respectueux. La décence est de mise. Si un chaman passe outre ces limites, alors soit il n'est plus à l'écoute de ses guides (il n'est donc techniquement, à ce moment là, plus un chaman), soit il a des guides à l'éthique pour le moins douteuse, et le terme de sorcier lui conviendrait sans doute mieux!

Pour ce qui est de la nature de l'aide que vous pourrez recevoir d'un chaman, je vous invite à consulter A qui s'adressent les soins chamaniques. Le déroulement des soins est décrit dans Les soins chamaniques.

S'il ne fallait retenir que quelques phrases...

Si un chaman se présente à vous en exprimant sa "toute-puissance", verbalement ou non, alors c'est qu'il veut, consciemment ou non, avoir du pouvoir sur vous. A vous de recadrer ou de mettre de la distance.

D'un autre côté, si vous l'abordez en vous attendant à un surhomme, alors c'est vous qui, consciemment ou non, voulez qu'il ait du pouvoir sur vous. A lui de recadrer, ou de mettre de la distance.

C'est toute la question du pouvoir et de l'éthique, que j'ai déjà évoquée dans Le chaman a la grosse tête...

Bien sûr, on peut se poser la question de la "réalité" de tout ça, je tente d'y répondre dans Peut-on vérifier le chamanisme?

Je pense que dans tous les cas les soins doivent être ponctuels et décidés par la personne qui les reçoit. Et que le chaman doit être en mesure de refuser un soin si celui-ci est trop rapproché du précédent. Ou si le ou les soins précédents n'ont pas eut d'effet. Le chaman doit avoir l'humilité nécessaire pour pouvoir dire: "je ne suis pas celui qu'il vous faut"...

Rendons, si c'est nécessaire, et de gré ou de force, leur humanité aux chamans!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jupiter Films 20/02/2020 17:58

Super article, pour ceux qui veulent aller plus loin sur l'initiation au chamanisme voici la bande annonce d'un documentaire qui sort le 11 mars sur la question. Il s'agit de Visions Chamaniques, Territoires Oubliés : https://www.jupiter-films.com/

Rémi 20/02/2020 21:44

Merci! Je relaye volontiers tout ce qui permet de mieux faire connaitre le chamanisme...

Beneton 15/02/2018 14:21

Entierement d'accord chef !

Rémi 15/02/2018 18:02

Ah, dommage, un petit désaccord aurait pu alimenter notre prochaine conversation! :-)