Flammes jumelles: avancer vers la réunion...

Publié le par Rémi Remoussenard

De la séparation des flammes jumelles à leur réunion, chacun(e) devra suivre un parcours très différent, afin de faire de la séparation une préparation. Je reprendrai ici une image évoquée dans une vidéo de David Sabat (Les séparations atypiques) afin d'éclairer un peu plus la progression, et les pièges que l'on peut y trouver...

Les flammes jumelles arrivent au lac...

Les flammes jumelles qui se sont rencontrées sont arrivées au bord d'un lac... La relation est immense, insondable... En même temps, l'effet miroir les saisit: chacun voit les manques en l'autre, et les reflète, inconsciemment, de la façon la plus crue... Le ciel s'assombrit...

Mais ce ne sont pas les flammes jumelles qui provoquent des difficultés et des souffrances, seulement leur rencontre, leur complémentarité et leur transparence l'un pour l'autre... Alors, bien sûr, le chaser pourra être très contrôlant, et le runner tout autant fuyant, il s'agit juste de leurs modes de fonctionnement à ce moment là...

S'il y avait volonté de nuire, d'aller toucher les blessures pour faire souffrir, il s'agirait plutôt d'un comportement de pervers narcissique... Mais les pervers narcissiques visent votre déconfiture, dont ils jouissent, tandis que les flammes jumelles ne veulent que l'épanouissement de l'autre... Même lorsqu'elles emploient des moyens (très!) maladroits!

Séparation des flammes jumelles

Du fait de tout ce qui a été remué et mis en lumière par l'effet miroir, la relation va devenir trop difficile à vivre. Les flammes jumelles vont se séparer, et prendront des chemins opposés: l'une va partir sur la rive gauche du lac, tandis que l'autre prendra la rive droite...

La nuit noire de l'âme

La décision de se séparer, le sentiment d'avoir été incapable de maintenir une relation si profonde, et la prise de conscience de ses propres fonctionnements inadéquats vont provoquer la nuit noire de l'âme, sorte de "méga-dépression" généralement plus forte chez le chaser que chez le runner. Cette période est pour le chaser une sorte de métamorphose, une dilution de son psychisme... Le runner se trouvera confronté à ses difficultés à se connecter à ses profondeurs... Tout travail sur soi, psychothérapeutique, énergétique ou spirituel (voir Pourquoi la spiritualité?) sera alors d'une grande aide... Il peut être bénéfique à ce stade de comprendre le sens de la séparation...

Les suites de la nuit noire de l'âme...

Le travail sur soi se poursuivra, de manière plus légère, avec souvent un effet de montagnes russes... Le parcours est accidenté... On descend dans des profondeurs sombres, que l'on nettoie, et on remonte au soleil... Jusqu'à la fois suivante! Il est bon de voir qu'en dépit de ces descentes et remontées la progression continue, et que cela devient de plus en plus léger, de plus en plus facile... Et que la conscience s'ouvre!

Se voir ou pas...

Pendant leurs périples autour du lac, il est possible que les flammes jumelles se voient ou non... Tout dépend du terrain, et peut-être préféreront-elles ne pas être vues... Se voir peut permettre de réactiver le lien... L'effet miroir peut aussi revenir à la charge... Ce qui est positif: il met en lumière ce sur que quoi on doit encore travailler... A doser dans le respect de la capacité de chacun à le supporter... L'Univers est souvent le meilleur prescripteur... Veillons quand même aux limites de chacun!

On peut aussi se demander si, dans cette séparation, on peut écrire à son jumeau... C'est une question intéressante, qui peut mener à de belles avancées...  J'y répond dans Ecrire à son jumeau pour avancer.

Les pièges dans la progression des flammes jumelles

Beaucoup de ces pièges peuvent être résumés en une seule phrase: se préoccuper de l'autre plutôt que de sa propre progression. L'autre est inaccessible... Et pour de multiples raisons!

Rappelons que, du fait de la division originelle en deux âmes, celles-ci sont complémentaires. Et le but du périple autour du lac est que chacun trouve son unité. Que chacun, partant de la position de chaser ou de runner, devienne une personne complète, à la fois chaser et runner, c'est-à-dire capable d'utiliser le meilleur des deux comportements.

Les chasers essayent souvent de sauver, guérir, aider, juger ou changer leur runner. C'est un des plus gros pièges.

D'abord, c'est un positionnement très égotique du chaser qui, se déclarant "sauveur", se place au dessus du runner. Parce que le chaser est très (trop!) analytique et très (trop!) structuré, il a l'illusion de "savoir"...

Ensuite, c'est limiter l'autre... Pour moi, une âme est infinie... Peut-on comprendre une âme? Même après la division, nos deux "demi-âmes" gardent chacune leur infinité... Peut-on vraiment comprendre l'autre? L'écouter, l'accueillir, oui... L'enfermer dans des cases, surement pas!

Et puis, la complémentarité empêche toute possibilité de donner le moindre conseil à l'autre: ce que l'autre doit acquérir, vous l'avez de naissance, alors comment pourriez-vous lui donner des conseils pour le trouver?

Si les chasers peuvent se croire "au-dessus" des runners, souvent les runers, du fait d'un ego inversé, placent leur chasers sur un piédestal, et pensent ne pas être à la hauteur - ce qui est un jugement - et fuir! Mais l'infinité est la même pour les deux âmes!

Alors, bien sûr, le chaser n'est pas contre le fait que vous le voyiez comme un demi-Dieu/Déesse... Il a exactement la même vision de vous! Ce qu'il voudrait vraiment, c'est que vous ayez cette même vision divine de vous même... Même si vous ne la voyez pas, votre divinité existe! Et bien sûr, gardons tous à l'esprit notre part d'humanité!

Si vous échangez, vous pouvez bien sûr évoquer le travail que vous faites sur vous, il faut toutefois garder à l'esprit que chacun suit, au bord du lac, un chemin spécifique... Certaines techniques seront peut-être applicables aux deux flammes jumelles, chacune devra de toute façon porter attention à son propre chemin, et écouter sa propre intuition...

Le parcours de l'autre, parce qu'il est complètement différent du notre, peut nous être invisible... Voir incompréhensible! Et même si on a l'impression (et ça n'est peut-être qu'une impression!) que l'autre s'arrête, il le fait peut-être pour une bonne raison... Pour reprendre des forces... Pour faire le point... Tout cela est important, et l'autre est le seul maitre et juge de sa progression...

Le partage de progression sur le chemin de flammes jumelles, comme je le fais dans cet article, est presque entièrement fait par les chasers. Cela n'est pas dû, comme on peut quelquefois le voir écrit par des chasers impatients (pléonasme?), au fait que les runners seraient paresseux! Simplement, le chaser évolue dans l'extériorisation et le partage, tandis que le runner évolue dans l'intériorisation et la profondeur...

De même, l'un ou/et l'autre peuvent rencontrer d'autres personnes, faire un bout de chemin ensemble... Il s'agit là aussi d'aide et d'accompagnement dans la progression, la préparation...

Lorsque l'on se revoit...

Lorsque l'on se rencontre, il est important de garder un esprit ouvert. Nous avons en mémoire, et particulièrement dans notre mémoire émotionnelle, l'autre flamme jumelle telle qu'elle était, ainsi que nos comportements - plus ou moins réflexes - inadaptés. Il faut avoir bien conscience d'une chose: la personne que vous rencontrez n'est plus celle que vous connaissiez...

Et vous n'êtes plus non plus la même personne!

Vous avez tout deux cheminé, fait du muscle, appris à vous orienter, acquis de nouvelles expériences, de nouvelles compétences. Il ne s'agit pas de se retrouver, plutôt de se re-découvrir... Il est alors préférable que notre mémoire soit à ce moment-là une page blanche... D'être dans l'accueil des ressentis, de la nouveauté... C'est aussi ce qui ouvre à des comportements nouveaux, spontanés, et donc authentiques...

Encore le travail sur soi...

Et toujours le travail sur soi! Dépasser le passif vécu dans la relation de flammes jumelles (y compris avec les énergies tierces) est important. Dépasser sa culpabilité, ses ressentiments, ses peurs... Ce qui ne peut être bien fait qu'en évoluant, en devenant meilleur que celui que vous étiez et qui a mis des bâtons dans les roues de la relation... Encore une fois, évitez de culpabiliser: ces bâtons dans les roues ont eu pour effet positif de vous amener tout deux à vous mettre en chemin, et à beaucoup avancer... Lorsque l'on en tire un enseignement, on peut avoir de la gratitude pour nos erreurs!

Si vous continuez d'avancer, même si la réunion n'arrivait pas, vous aurez le résultat de votre propre cheminement: une meilleure capacité à évoluer, construire, faire des choix justes, etc... En un mot, une vraie capacité à être heureux, avec ou sans personne...

Bien sûr, ce travail sur soi est aussi à "redescendre" dans la matière... Si votre métier ne vous convient pas, vous pourrez toujours travailler à votre développement personnel, il faudra des actions concrètes pour que votre vie professionnelle change...

La descente dans la matière concernant le lien des flammes jumelles devra être subtile... Il s'agira surtout d'exprimer, de manière authentique (votre jumeau lit en vous!), votre nouvelle personnalité... De montrer que le passif de la relation est bien mort et enterré. Et aussi de vous épanouir dans votre vie sans l'autre... Comme je l'ai dit plus haut, il s'agit d'une re-découverte, alors, encore une fois, allons-y doucement!

De l'autre côté du lac...

Puisque vous avancez, tôt ou tard vous arriverez au but, l'autre côté du lac... Pour ça, pas besoin d'être parfait! De toute façon, le chemin aura fait son effet... Souvent l'un des deux arrivera en premier, un autre travail, immobile celui-là, l'attendra: un travail sur la patience...

Alors, rapprochez une chaise longue de la vôtre, et profitez du moment!

Vous avez aimé ce texte? Je vous invite à consulter mes autres articles sur les flammes jumelles.

 

Publié dans Flammes Jumelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :