Flammes jumelles: retrouvailles, séparations... Et retour à soi!

Publié le par Rémi Remoussenard

Dans les parcours des flammes jumelles, les séparations semblent faire partie des passages obligés... La première séparation sera souvent la plus difficile, et sera la cause, au moins chez le chaser, de la nuit noire de l'âme... Vous trouverez dans cet article des clés pour la traverser... D'autres séparations peuvent advenir, et le terme de "montagnes russes", qualifiant autant le parcours de la relation que les parcours individuels, revient souvent dans les partages d'expérience de flammes jumelles...

Et si nous prenions du recul par rapport à ce qui est vécu ponctuellement, pour découvrir une vue d'ensemble du parcours? Examinons le pourquoi des séparations, ainsi que - parce que c'est souvent difficile à percevoir - ce qu'elles nous apportent de positif... Elles sont comparables à l'arcane XVI du tarot de Marseille, la Maison Dieu, symbole de destruction que certains redoutent de voir apparaitre dans leur tirage, tandis que d'autres y voient une occasion de renouvellement...

Nous resterons dans la métaphore de la construction/destruction, une autre vision des choses qui apportera de nouveaux éclairages... A vos truelles!

Fondations des flammes jumelles

Comme je l'explique dans Flammes jumelles: explication chamanique, les flammes jumelles sont deux personnes qui ont chacune reçu la moitié d'une même âme. C'est ce lien spirituel qui constitue les fondations de la relation de flammes jumelles. Si ces fondations sont par nature indestructibles, elles sont aussi "souterraines", ce qui rend quelque peu difficile de bien les connaître...

Ces fondations sont aussi ambitieuses... C'est ce qui nécessite un parcours mouvementé: les flammes jumelles devront se "mettre à niveau" afin de pouvoir réaliser une construction qui corresponde à la grandeur des fondations... 

Construction de la relation de flammes jumelles

Lors de la rencontre des flammes jumelles commence la construction d'une relation... Pierre après pierre, plus ou moins rapidement, les jumeaux vont bâtir une relation, dont les matériaux sont les jumeaux eux-mêmes, avec leurs qualités et leurs défauts, et dont les plans s'inspirent souvent de ce qu'ils ont déjà vécu et des modèles de relations qu'ils ont eu autour d'eux... 

Fragilités et destruction

Plusieurs problèmes vont être la cause de fragilités dans la construction.

D'abord un problème de plan... Si l'on arrive avec une image préconçue de ce que doit être notre construction, et qu'on suit ce plan pour bâtir sur des fondations qui sont différentes, d'entrée on fragilise l'édifice... Une maison carrée construite sur des fondations rondes a peu de chances de durer!

Ensuite, il y a la question de la fragilité des matériaux... Ces matériaux étant nous-même... Avec nos dépendances plus ou moins conscientes, qu'elles soient matérielles, affectives, sexuelles... Ou même spirituelles (les pires!)... La dépendance spirituelle pourrait venir de l'assurance d'être dans une relation de flammes jumelles, qui pourrait nous porter à croire que rien de spirituel ne nous est possible en dehors de cette relation. Heureusement, bien souvent, le doute est là pour nous éviter cet écueil! Les dépendances consistent à aller chercher en dehors de soi l'Amour que l'on a pas pour soi... Une sorte de marchandage, plus ou moins conscient, où l'on attend toujours quelque chose en retour de nos actes... Ce qui est bien loin de l'Amour inconditionnel!

Autres soucis pendant la construction, nos égos... A la fois l'ego qui nous surprotège, pour nous éviter de souffrir, en enterrant nos blessures... Qui de ce fait ne pourront être soignées! Ce sont justement ces parties souffrantes en nous qui vont aller chercher à l'extérieur l'Amour que nous ne leur offrons pas, dans la dépendance... Et l'ego peut aussi se prendre pour le Chef de chantier, en surmontant la Maison Dieu de sa couronne... dont elle sera un jour décoiffée!

Certaines Maison Dieu sont représentées en flammes... Pour évoquer les conflits, on peut aussi utiliser l'image du début d'incendie, chaque échange venant des égos (au lieu de venir de l'âme, voir à ce sujet Flammes jumelles: difficultés et effet miroir) étant autant d'huile ajoutée sur le feu... Mieux vaut alors laisser faire la distance et le temps, l'incendie s'éteindra de lui-même, après avoir brûlé ce qui devait brûler...

Retrouver les fondations

Après une séparation, si on a laissé le temps (et l'espace!) nécessaire à chacun pour travailler sur soi, guérir ce qu'il a à guérir, on va se retrouver sur le terrain, l'ensemble de la construction étant rasée, les fondations toujours en place... Retour à la case départ? Oui et non!

Bien sûr, ce que vous aviez construit n'existe plus, et vous pouvez le regretter... Maintenant, vous savez aussi que cette construction n'était pas fiable... Est-ce que vous envie d'une construction qui ne soit pas fiable? Non? Alors, bon débarras!

Tant que quelqu'un construit un bâtiment non fiable, il est un apprenti-maçon... Et c'est justement là que résident les bénéfice: vous avez appris de vos erreurs, vous avez guéri les blessures qui ont été révélées en vous dans l'expérience, vous êtes devenu une meilleure version de vous-même... Ou, plus précisément, vous êtes devenu plus vous-même...

Nous ne sommes pas non plus condamnés à construire pour voir à chaque fois s'écrouler notre ouvrage... Au fur et à mesure, l'expérience (et le travail sur soi) aidant, notre construction est de plus en plus durable... On apprend d'abord à construire en bois... Avant de se lancer dans une cathédrale!

C'est cette dynamique qui permet aux flammes jumelles d'oublier les conflits passés comme on a oublié ses mauvaises notes de l'école primaire... Et qui leur permet de se retrouver, à la fois dans leur essence inchangée, et dans la découverte joyeuse des nouvelles personnes qu'elles sont devenues...

Le Chef de chantier, et retour à soi!

J'ai évoqué plus haut l'ego qui pouvait se prendre pour le Chef de chantier... Nous ne sommes que les (apprentis) bâtisseurs dans cette histoire... Pas de grade sur le chantier...

A ce point de l'écriture je me dis que certains lecteurs auront peut-être lu mes mots en pensant "C'est ça que ma jumelle est en train de faire!" ou "Ce sont les blessures de mon jumeau qui gâchent tout!". Petite question: est-ce qu'un maçon s'améliore en critiquant le travail de l'autre?

Non, un maçon s'améliore en étant critique vis-à-vis de son propre travail, et en y apportant les corrections qui s'imposent... Retour à soi!

J'en vois encore qui pestent: "Mon jumeau n'avance pas!". Ah? Mais, à le surveiller ainsi, vous ne seriez pas encore en train de vous prendre pour le Chef de chantier? Au lieu de mettre votre conscience dans votre propre travail?

Le Chef de chantier, c'est la Source (Dieu, l'Univers...) Si ce Chef de chantier reste discret, il voit bien où en sont chacun des jumeaux, et sait, lorsque c'est nécessaire, bousculer la vie de l'un ou de l'autre pour qu'il se remette en chemin... Laissez donc la Source vous décharger de la responsabilité de votre jumeau! Bien souvent, de toute façon, le travail de votre jumeau vous sera invisible, et n'émergera... Que lorsque vous aurez fait le vôtre!

C'est cette vision qui nous est demandée: travailler sur soi, avoir confiance en la Source, et aussi en son jumeau pour sa propre avancée...

Voilà le type de Foi qui bâtit les cathédrales!

Vous avez aimé ce texte? Je vous invite à consulter mes autres articles sur les flammes jumelles.

 

 

Publié dans Flammes Jumelles, Amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article