Qui suis-je?

Publié par Rémi

Qui suis-je, où vais-je...

Et ai-je bien fermé le gaz en partant!?

Même si c'est une boutade, cette dernière question est porteuse de signification: si l'on s'attarde à des considérations philosophico-psycho-spirituelles (tout ça?!), il faut garder le bon sens qui nous permet de fonctionner dans notre quotidien matériel...

Mais vous êtes probablement sur cette page pour tenter de me connaître un peu mieux. Moi-même, je ne décide pas de travailler avec un chaman avant d'avoir vu sa tête... Voilà donc la mienne, et je vais vous en dire un peu plus...

On est censé faire une sorte de CV, non? Alors, né dans une famille de paysans de l'Auxois, je vais bientôt atteindre un demi-siècle, et j'ai exercé des professions aussi diverses qu'informaticien et ébéniste, et des positions familiales aussi diverses que célibataire, marié, divorcé et membre d'une famille recomposée...

Enfant, j'ai passé beaucoup de temps dans la nature, avec le sentiment d'y trouver "une autre dimension". A ma demande, mes parents (croyants non pratiquants) m'ont inscrit au catéchisme, j'ai suivi l'ensemble du "cursus"... Plus tard, c'est le bouddhisme tibétain qui attirera mon attention, avant de pratiquer le zen japonais...

Je me suis aussi intéressé à la psychologie, la PNL, la communication non-violente...

Il y a sept ans, je découvre les huttes de sudation, rituel des indiens nord américains. C'est aussitôt en moi une re-connexion du sauvage et du sacré, qui m'appelle par un mot: chamanisme.

Je retourne chaque mois dans la hutte de sudation dans plusieurs cercles (par exemple chez Romuald, passeur d'âme) où je retrouve la même énergie bienveillante...

J'ai développé mon côté chaman en recevant divers enseignements au fil des années, dont le Core Shamanism de Michael Harner enseigné par Laurent Huguelit au sein de la Foundation for Shamanic Studies, ainsi qu'un chemin initiatique dans deux traditions d'Amazonie...

La pratique quotidienne me permet ensuite de trouver ma propre voie, en empruntant ce qui me correspond dans les traditions qui me parlent, ou en créant mes propres sentiers... De faire des milles facettes de mon vécu le tableau de ma vie actuelle...

Bon, j'ai bien assuré ma pub, là, non? Genre "je suis assez vieux pour avoir de l'expérience, etc..." En même temps, le chaman qui m'a emmené "le plus loin" avait la moitié de mon âge, alors...

Tout est relatif!

PS: Mais peut-être voulez-vous en savoir un peu plus sur mes motivations? Elles sont mieux évoquées dans le chaman ne fait rien... Ou encore en savoir plus sur ma pratique personnelle du chamanisme, dans c'est quoi la vie d'un chaman?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :