Flammes jumelles: Que faut-il soigner pour atteindre la réunion?

Publié le par Rémi Remoussenard

On évoque souvent les blessures de rejet et d'abandon. Bon, d'accord, mais n'y aurait-il pas autre chose qui soit à la fois plus pratique et plus libérateur?

Cette image est une photo de la sculpture d'Antonio Canova: "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour"....

Je ne vais pas vous dire qu'un baiser est suffisant pour arriver à la réunion... 

Ceci dit, le mythe de Psyché peut nous apporter des éclairages sur les guérisons à mener pour atteindre la réunion...

Je vais commencer par évoquer une autre façon de voir les flammes jumelles, qui a certains avantages, avant de revenir à ce que peut nous apprendre Psyché...

Pourquoi une vision alternative des flammes jumelles?

Donner une définition des flammes jumelles, et surtout de leur relation spirituelle, c'est mettre des mots sur ce qui est difficilement descriptible objectivement... Chacun va choisir ses propres mots, même si on trouvera souvent - et heureusement! - un consensus, pour nous permettre d'échanger sur la question...

Choisir un consensus, c'est choisir ce que l'on va décrire, et ce que l'on ne décrira pas... Par exemple: les noms des couleurs peuvent être différemment distribués suivant les cultures... Les Inuits (entre autres) n'ont qu'un seul nom pour "vert" et "bleu"... Par contre, ils ont 11 noms pour "neige"...

On choisit ce que l'on décrit et ce que l'on ne décrit pas... Quelle description est "vraie"? La question ne se pose pas vraiment en ces termes... Je dirais plutôt: quelle est la meilleure description?  Simplement, c'est celle qui nous est utile, qui nous permet d'avancer...

Et si vous n'avancez pas? Mettez pour l'instant de côté votre description - qui est votre perception - actuelle des choses, et essayez-en une autre!

Bon, d'accord, ça peut-être un peut perturbant, surtout parce que, dans une autre perception, certaines choses deviendront invisibles... Si je vous "transformais" en Inuit, vous ne verriez plus la différence entre le vert et le bleu... Oui, mais vous auriez 11 mots pour décrire la neige...

De toute façon, ça n'est qu'une expérience de pensée, tout à fait réversible: vous pourrez choisir de revenir à votre perception précédente quand vous le souhaitez... Et même, au gré des besoins, faire des allez et retours dans les deux perceptions!

Explication traditionnelle et alternative des flammes jumelles...

Comme l'histoire de Psyché, une description des flammes jumelles est une sorte de mythe, puissant parce que "symboliquement réel", et fondateur... Mais comme je le dis dans un ancien article: Méfions-nous des mythes!

On explique habituellement les flammes jumelles par la division d'une même âme dont les deux moitiés sont incarnées dans deux corps différents. C'est cette description/perception que j'évoque principalement dans Flammes jumelles: explication chamanique...

J'y évoque aussi une description/perception alternative (iconoclaste?), que je voudrais développer ici: imaginez qu'en fait l'âme soit toujours restée entière, et qu'elle a simplement la particularité d'habiter simultanément deux corps... Allez-y, imaginez-le, je vous attends pour la suite...

Dans cette perception, ce choix de ce que l'on décrit ou pas, beaucoup de choses sont évacuées: il n'y a plus de lien (à nourrir ou à reconnecter), plus aucune nécessité d'envoyer de l'Amour ou de l'énergie à l'Autre... Pas de blessure due à la séparation originelle... Et même plus d'Autre contre qui on pourrait avoir de la colère, de l'impatience, de la peur, du ressentiment... Fini tout ça! C'est le moment de lâcher prise... Ca fait du bien, non?

Voilà pour ce que cette perception des choses ne décrit plus... Et qu'est-ce qu'elle nous permet, au contraire, de mieux percevoir? Deux choses:

  • le chaser ne peut plus être abandonné par le runner: c'est le chaser qui s'abandonne lui-même,
  • le runner ne peut plus être rejetté par le chaser: c'est le runner qui se rejette lui-même...

Et aussi que le seul travail à faire, c'est la reconnexion à cette âme unique, à ce soi-même commun, dans le retour à soi... Surtout par la guérison de blessures anciennes dont la souffrance est telle qu'elle nous coupe de nous-même... Un certain nombre de choses peuvent être faites par soi-même: méditation, prière, visualisation, lecture (voir par exemple les livres de Lise Bourbeau sur les blessures de l'âme, et le livre de Sylvie Tannenbaum, Vaincre la dépendance affective)... Il peut aussi être bon de faire appel à des personnes aidantes, par un accompagnement de flammes jumelles, une psychothérapie, des soins chamaniques ou énergétiques, etc ...

En tout cas, première réponse à la question du titre de cet article: ce qu'il faut soigner en premier pour avancer vers la réunion des flammes jumelles, c'est la perception que vous avez de la situation (voir aussi à ce propos: Flammes jumelles, pensée créatrice et chamanisme). Il s'agit de savoir se libérer d'une perception enfermante...

A certains moment vous pouvez sentir que vous tournez en rond, dans vos pensées et/ou dans votre parcours... Savez-vous pourquoi, la nuit, les insectes tournent en rond autour d'un réverbère? Parce qu'ils ont l'habitude, en milieu naturel, de se repérer grâce à la lune, et qu'ils prennent le réverbère pour cet astre bien plus lointain... Changer de perception est bien souvent le meilleur moyen pour retrouver nos vrais repères...

Cela signifie d'abord lâcher les pensées, les suppositions, etc... Le domaine de la pensée est juste un petit monde que l'on crée en soi, déconnecté de la réalité, et dans lequel on peut s'enfermer... La seule manière de s'en échapper, c'est de revenir aux perceptions, à la fois externes (les sens), et internes (les ressentis), qui nous ramènent à la réalité physique, et aussi à la "réalité spirituelle"...

Nous sommes souvent tentés de remplacer l'information qui nous manque par des suppositions, je crois qu'il est bien plus sage, et bien plus humble, d'accepter qu'il y ait des lacunes dans notre compréhension... Nous pouvons très bien vivre sans tout savoir!

Revenons à Psyché...

Certains d'entre-vous auront peut-être eu la curiosité d'aller lire le mythe de Psyché, je ne l'analyserai pas, je préfère laisser au récit le soin de faire son oeuvre... 

Vous vous demandez peut-être quel est le lien entre l'explication alternative des flammes jumelles, et Psyché? Eh bien, outre le fait que le mythe de Psyché évoque peut-être le parcours des flammes jumelles, il se trouve que "psyché" désigne aussi deux autres choses:

  • en psychologie, la "psyché" désigne notre psychisme, défini comme l'ensemble des manifestations conscientes et inconscientes d'un individu,
  • en ameublement, une "psyché" est un grand miroir inclinable.

Le miroir et la psyché...

Vous avez peut-être déjà lu mon article Flammes jumelles: difficultés et effet miroir... Dans ce cas, vous voyez déjà où je veux en venir...

Si notre jumeau n'est pas "un individu qui a reçu la moitié de notre âme, dont il doit prendre soin", alors qu'est-il?

Peut-être juste une "psyché", dans les deux sens du terme... Une personnalité, et aussi un reflet de la nôtre... Un reflet en surface, qui déclenche en nous des émotions qui nous empêchent d'accéder à la profondeur lumineuse de notre âme, tout en nous entrainant dans des profondeurs sombres... Mais pourquoi? Parce que ce reflet nous montre nos blessures, nos manques... Nos endroits souffrants... Et là, il s'agit surtout d'éviter les mauvais réflexes...

Les mauvais réflexes...

Il est difficile, tout du moins au début du parcours de flammes jumelles, de faire face à ce que nous renvoie notre jumeau de nous-même... Alors on va avoir tendance à trouver des stratégies pour rendre cette vue plus supportable:

  • éloigner le miroir, c'est-à-dire prendre de la distance par rapport à notre jumeau. C'est pour moi une bonne stratégie s'il y a besoin d'un travail sur soi (chez l'un et/ou chez l'autre) qui sera plus facile en solitaire, d'où la fréquence des retrouvailles, séparations et retour à soi chez les flammes jumelles,
  • éteindre la lumière, en se mettant dans le déni du lien... Chez certaines flammes jumelles à la fois très dépendantes affectivement et fusionnelles, c'est parfois seulement en allant dans ces extrêmes que le travail peut se faire... Bon, je ne vous le conseille pas, les rappels à l'ordre de la Source (ce que Fabien Marchand appelle "les foudres karmiques") peuvent être violentes! Et il est nécessaire de garder la lumière allumée, justement parce que la lumière révèle les ombres...
  • casser le miroir, c'est-à-dire "casser" son jumeau, en l'accusant de toutes les maladies mentales (pervers-narcissique, manipulateur, toxique, menteur... ). D'abord, il peut être nécessaire d'être prudent: je crois que l'on ne peut être vraiment sûr d'un lien flammes jumelles qu'à la réunion... Ensuite je dirais que l'on est en général pas meilleur que son jumeau... Et ce n'est pas en cassant le miroir que vous allez soigner vos blessures... Vous risquez même de vous couper!
  • réparer le miroir: ben oui, si notre autre nous renvoie ça, c'est probablement qu'il a un problème, alors on va jouer les sauveurs (voir le triangle dramatique)... Je vois une blessure dans le miroir, alors je vais lui coller un pansement... Logique, non? Bon, c'est sûr que si vous couvrez votre miroir de bandages, vous ne verrez plus vos blessures dedans, mais ça n'est pas ça qui va les soigner...
  • se tourner vers un miroir qui serait plus avantageux: il peut être tentant de parler de sa relation de flammes jumelles avec quelqu'un qui ne connait pas le concept, ce qui peut avoir plusieurs inconvénients... La personne en question sera très mal placée pour juger de cette relation, elle pourra aussi - consciemment ou non - éprouver une certaine jalousie qui peut la conduire à saboter votre relation... Et à casser votre jumeau... Ce que pourra aussi faire un thérapeute qui n'est pas flamme jumelle, juste parce qu'il n'a à sa disposition que les étiquettes conventionnelles (relation toxique, pervers narcissique, etc...)

Ce que l'on aime pas chez notre autre, c'est le reflet de nous même, pourtant très fidèle, qu'il nous renvoie... Pourtant il est nécessaire d'en passer par là, parce que c'est en fait une prise de conscience... Que l'on doit s'efforcer de gérer sereinement...

Donc, deuxième chose à soigner dans le parcours de flammes jumelles, c'est de veiller à éviter les réflexes habituels... Se libérer de réflexes que nous exécutons comme des robots, et qui nous empêchent d'exprimer pleinement qui nous sommes... Cette relation est particulière, et nécessite une humilité, une patience, et un discernement de tous les instants... Voire de l'imagination!

En conclusion...

Voilà, j'espère que ce voyage dans la "vision alternative des flammes jumelles" vous aura intéressé, et surtout qu'il vous inspire de nouvelles pistes à explorer... Peut-être que certains crieront au scandale de me voir ré-écrire ce qui est communément admis... Quelquefois, pour arrêter de tourner en rond, il faut savoir sortir des sentiers battus!

Je vous souhaite de pouvoir un jour vous contempler dans le miroir de votre Autre!

Vous avez aimé ce texte? Je vous invite à le partager largement, et à consulter mes autres articles sur les flammes jumelles.

Publié dans Amour, Flammes Jumelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L
Merci pour cette image d'une seule âme simultanément incarnée dans 2 corps, c'est dingue, ça m'a fait un bien fou cette idée. Et ça a résonné en moi comme une vérité. Merci, vraiment !
Répondre
R
Merci Loïs pour votre commentaire, c'est toujours agréable de lire que mes mots sont aidants!
En ce qui concerne le fait que la vision d'une seule âme dans deux corps serait une vérité, j'ai envie de modérer la chose... C'est juste une autre façon de voir la vérité... Et je considère volontiers que nous n'avons pas la capacité de voir La vérité... Un peu comme le fait que l'on ne puisse pas voir à la fois les deux côtés d'une pièce de monnaie... Ce qui peut nous rapprocher de La vérité, c'est d'avoir accès à plusieurs points de vue... En PNL, on dit que la carte routière (notre représentation de la réalité) n'est pas le territoire. Si sur votre carte une route est rouge, et que vous la cherchiez sur le terrain avec cette même couleur, alors vous êtes perdus... Alors oui, se détacher d'une représentation, ou passer d'une représentation à une autre peut être éclairant, il est toutefois bon d'avoir à l'esprit qu'il s'agit juste d'une autre représentation... Bonne continuation!
M
Salut Rémi, moi je te félicite pour cet article,
J'ai vécu tout ce parcours de flammes jumelles sans avoir entendu parlé de "ce concept" (je ne sais pas quel autre terme employer). Et même si on se disait souvent "Mais c'est quoi ce truc ???", je suis bien contente de ne pas avoir eu d'explication, je me dis que ça aurait plus compliqué qu'autre chose d'avoir des idées, peut être fausses, en tête. Alors c'est très bien que tu proposes l'ouverture à d'autres possibilités.
Répondre
R
Merci Malika! Je ne savais pas que tu étais dans un parcours de flammes jumelles! Tu as raison, les idées, concepts, théories, ça peut très bien nous encombrer plus qu'autre chose... C'est un peu comme une caisse d'outils, si on les prend tous en main en même temps, on va être incapable de faire quoi que ce soit... Donc on prend l'outil qui nous est utile à un moment donné (on a même le droit de l'inventer!), et on le lâche quand on en a plus besoin... Bonne continuation!