Flammes jumelles: le pire obstacle à la réunion...

Publié le par Rémi Remoussenard

Qu'est-ce qui pousse les flammes jumelles à se réunir? Facile, c'est l'Amour. Par contre, on se pose peut-être moins intensément l'autre question, peut-être parce que l'on redoute sa plus profonde réponse... Qu'est-ce qui empêche les flammes jumelles de se réunir?

Les obstacles dont on vous parle...

 

Vous l'avez lu et entendu mille fois: le runner a peur du rejet, de l'engagement, tandis que le chaser a peur de l'abandon, de la trahison... Ok, ça se sont les blessures à guérir... 

Peut-on aller plus profondément? Parce qu'identifier les blessures ne suffit pas à les guérir... Il faut peut-être plus radical, c'est-à-dire, étymologiquement, aller à la racine...

L'inverse de l'Amour...

Puisque l'Amour est ce qui pousse les flammes jumelles à se réunir, pour comprendre ce qui nous en empêche, nous pouvons nous poser cette question: quel est l'inverse de l'Amour?

La réponse la plus évidente, c'est de dire que c'est la haine... Mais l'évidence peut cacher une vérité plus profonde... Je crois qu'il y a plus fort que la haine: la peur. Ce sont d'ailleurs les peurs (du rejet, de l'abandon, etc...) que l'on cite le plus souvent...

Mais ici on revient à la surface... Ce que l'on nomme "blessures" ne sont en fait que des peurs de souffrir... Encore des peurs, rien que des peurs... En creusant, n'y aurait-il pas une peur plus profonde, une racine qui nourrirait nos peurs de surface?

L'unique peur...

Si vous lisez ces lignes, vous avez probablement vécu, vis à vis de votre jumeau, des colères, du ressentiment, de la suspicion... On va commencer par là.

Si vous êtes runner, vous avez eu peur du rejet, du contrôle, de l'enfermement, de l'intrusion du chaser... Et si vous êtes chaser, vous avez eu peur de l'abandon, de la fuite de votre runner, de sa trahison, de ses mensonges... En clair, chaque jumeau a peur de l'ombre de l'autre. Certains utiliseraient peut-être le terme d'égo, qui conviendrait aussi. Je préfère le terme d'ombre, parce qu'à mon avis il rend mieux compte de la noirceur en question...

Imaginez que, par un coup de baguette magique, vous supprimiez dans votre relation de flammes jumelles toutes les peurs de l'ombre de l'autre, chez vous comme chez votre jumeau... Comment vous vous sentiriez? Comment vous communiqueriez? Et où en serait votre relation? Oui, vous seriez probablement en réunion... Ça fait rêver, hein! On essaye?

La pensée créatrice...

Tout d'abord, histoire de se motiver, un petit détour sur les effets de ces peurs... On le dit souvent, la pensée est créatrice, et la peur est une forme de pensée, donc elle aussi a des conséquences sur le réel...

Si vous, runner, avez peur que votre chaser vous rejette, vous contrôle, vous enferme, soit intrusif... Alors il le fera probablement! Parce que votre peur est créatrice de cette réalité... Et aussi parce que cette relation de flammes jumelles vient vous faire travailler sur vos peurs, pour que vous les dépassiez...

Idem si vous êtes chaser: si vous avez peur de l"abandon de votre runner, de sa fuite, de ses mensonges ou de sa trahison, alors cela deviendra aussi la réalité qui viendra vous faire avancer...

Et, même si la pensée n'est pas créatrice, vos peurs seront un biais cognitif qui confirmera qu'elles sont "justifiées". Le runner en proie à la peur se focalisera sur ce qui lui permet de se sentir rejeté, contrôlé, enfermé, "intrusé"... Le chaser en proie à la peur se focalisera sur ce qui lui permet de se sentir abandonné, fuit, trahi, trompé... Ainsi la peur s'alimente elle-même, dans une boucle infernale... Vous avez dit conflits, souffrance, et nuit noire de l'âme?

La peur est aussi, au niveau biologique, un basculement du cerveau dans le mode reptilien. C'est un mode qui a l'avantage d'être très rapide, très utile dans la plupart des situations de survie... Par contre il est très limité: il ne connait plus que la sidération (l'immobilité pour ne pas se faire repérer), l'attaque, ou la fuite... Avec la peur, vous pouvez dire adieu à l'écoute, à l'empathie... Et bien sûr à l'Amour!

Les flammes jumelles, une relation idéale?

Oui et non... Non, parce que le parcours est difficile et souffrant... Parce que souvent, ceux qui y sont confrontés voudraient pouvoir en sortir...

Maintenant, on peut toujours trouver pire, comme ces couples qui perdurent dans des fonctionnements toxiques (bourreau/victime/sauveur) pendant toute une vie...

Le couple de flammes jumelles est idéal dans le sens où chacun progresse, et ou la relation progresse.... Avec des montagnes russes, des lunes de miel et des séparations, mais il progresse... C'est d'ailleurs un bon exercice de comparer qui l'on était au début de cette relation et qui nous sommes aujourd'hui... On avance!

Ensuite, bien souvent, l'idéal du couple est différent chez le runner et chez le chaser... Le runner voudrait un couple qui arrange tout le monde, tandis que le chaser voudrait une relation qui soit un axe, toi et moi contre le reste du monde... Le runner met la priorité sur la liberté, le chaser met la priorité sur l'engagement... Autrement dit: le runner a tendance à fuir l'engagement strict, et le chaser a tendance à refuser le couple libre... C'est un des points que le couple de flammes jumelles aura à négocier...

Peut-être que l'on pourrait aussi dire qu'un couple idéal serait un couple dans lequel on se choisi... Et là, on se le dit souvent: "on a pas le choix!"... Pour moi, le choix a en fait déjà été fait, avant notre incarnation, et il ne nous reste qu'à l'assumer...

Du laisser prise au lâcher prise...

Donc une relation plus ou moins idéale... Et soyons honnêtes, les runners comme les chasers ont les comportements tordus que nous avons évoqués... L'ombre de chacun existe... Maintenant, que fait on avec ça?

Ou plutôt, qu'est-ce que ça nous fait? Et pourquoi l'ombre de l'autre prend tellement de place?

En fait, l'ombre de notre jumeau vient appuyer sur nos propres blessures... Et ça fait un mal de chien!

Bon, c'est un peu de notre faute aussi... Parce que ces blessures, nous les portons depuis des années, des dizaines d'années, en refusant de les voir et donc de les guérir... 

Mais ces blessures sont aussi autant de prises que l'ombre de votre jumeau a sur vous... Soignez-les, guérissez-les, et les comportements négatifs de votre jumeau n'auront plus d'influence sur vous... Après tout, ce sont ses comportements (et son karma!) alors, s'il souhaite continuer dans cette voie, ça le regarde... Et votre propre valeur est totalement indépendante des comportements de votre jumeau...

Arrivé à ce lâcher prise, on est capable d'écouter son jumeau avec la même neutralité qu'un psychothérapeute (sans vouloir être son psychothérapeute, hein!) qui écoute son patient. Autrement dit, on respecte l'accord toltèque: "Ne pas prendre les choses personnellement". On regarde ses comportements comme on regarde la pluie au travers de la fenêtre, en étant bien au chaud...

Ça ne veut pas dire que l'on laisse tout rentrer par une oreille et sortir par l'autre! On reçoit bien sûr toutes les informations, elles pourrons nous être utile, par exemple pour changer notre propre comportement... Si j'ai vu la pluie par ma fenêtre, je vais mettre un imper avant de sortir!

Alors oui, le jumeau peut continuer un peu, lancer des piques, etc... Il cherche votre réaction... En fait, il vous examine et vous palpe, pour déceler la moindre douleur qui serait révélatrice d'une blessure non guérie... Ce qu'il vous demande, c'est: "Es-tu enfin la meilleure version de toi-même, celle qui t'Aime toi-même, qui est capable d'être Aimé, et capable d'Aimer?"

L'ombre de l'autre? Vraiment?

Vous vous rappelez, en début d'article, j'évoquais vos colères, ressentiment et suspicions vis à vis de votre jumeau, et j'ai précisé: "On va commencer par là". Parce que, comme nous sommes facilement en proie à la peur, il nous est au départ plus facile d'accuser l'autre... De parler de l'ombre de notre jumeau, en évitant bien sûr d'aller voir la nôtre... Ce que nous devrons faire tôt ou tard... Mais peut-être que c'est encore plus simple qu'il n'y parait...

J'ai évoqué l'ombre de chacun, mais je voudrais poser une hypothèse... Si nous considérons que les flammes jumelles sont une seule âme incarnée dans deux corps, ne peut-on pas dire qu'il est possible qu'elles n'aient qu'une seule ombre? Ce qui expliquerait d'ailleurs bien que les comportements tordus de l'un soient en exacte correspondance avec les peurs de l'autre... Le couple de flammes jumelles en train de se guérir lui-même par l'action de son unique ombre...

D'accord, c'est une idée qui révulse un petit peu au départ... Ces comportements de notre autre, que nous avons tant détestés, en serions-nous aussi responsable nous-même? Oui, et c'est une bonne nouvelle: là où vous avez une responsabilité, vous avez aussi une capacité d'action...

Plonger dans notre ombre...

Mais que faire de tout ça? Comment dépasser ses peurs?

Dans les voyages chamaniques (et comme les héros des contes), on peut se retrouver devant un seuil, gardé par quelque colosse ou créature monstrueuse. Ce gardien est un test: êtes-vous capable de supporter ce qui se trouve plus loin? Et ses seules armes sont ses capacités à nous faire peur, qui sont redoutables...

Restez devant le gardien, à le regarder, et vous détaillerez ses yeux injectés de sang, ses crocs prêts à trancher votre corps, ses griffes qui ne demandent qu'à vous lacérer... Vous imaginez comment il pourrait facilement se saisir de vous pour se régaler lentement de vos chairs, en ayant bien soin de vous garder conscient le plus longuement possible... Une boucle de peur auto-alimentée qui ne fera que croitre... Surtout ne pas rester là à le regarder!

Le gardien n'est en fait pas très malin: on peut, si l'on ne s'attarde pas, se faufiler entre ses pattes... Ou on peut s'en retourner simplement de là où l'on vient... Et il est même possible que ce gardien disparaisse si l'on détourne de lui notre regard...

Derrière le gardien, il y a notre ombre. Alors on peut effectivement, si l'on ne se sent pas encore assez solide, décider de rebrousser chemin...

On peut aussi, après avoir contourné le gardien, plonger dans cette ombre, comme dans une eau sombre et glacée... Et s'apercevoir que, même si c'est inconfortable, peut-être un peu douloureux, ça n'est pas si difficile que ça... La boucle de peur était bien pire! Dans cette eau froide et sombre, on survit, on nage... Ou on reste immobile...

Curieusement, ce n'est pas l'eau qui refroidit notre corps, c'est notre corps qui réchauffe l'eau... Une eau qui devient limpide, transparente, lumineuse...

Viendra alors le temps de revenir à la maison... Au retour, il n'y a plus de gardien...

Bienvenu chez vous!

___________________________________

Vous avez aimé ce texte? Je vous invite à le partager largement, et à consulter mes autres articles sur les flammes jumelles.

 

 

Publié dans Amour, Flammes Jumelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article