Le puzzle de l'esprit...

Publié le par Rémi

En France, lorsque l'on découvre le chamanisme, qu'on le voit de l'extérieur, l'action du chaman semble bien mystérieuse. On peut aussi croire que ça n'a aucun lien avec aucune autre science humaine. Essayons d'y voir plus clair, et de relier cette technique ancienne à des concepts modernes...

L'idée m'est venue après avoir pratiqué un soin. J'expliquais à la personne que l'esprit était comme un puzzle, et qu'après avoir enlevé les pièces qui lui étaient étrangères et retrouvé les pièces égarées, sa reconstruction allait se poursuivre naturellement et facilement, pendant plusieurs jours...

Je trouve amusant qu'en anglais "to be puzzled" signifie être perplexe, confus, incapable de comprendre...

Mais commençons par le début. Comment un esprit peut-il être mis en pièces, et comment dans ces pièces peuvent se glisser des pièces "étrangères"?

Nos vies sont parsemées d'évènements qui peuvent êtres perçus comme traumatisants. Notre naissance (eh oui, déjà!), les conflits, les agressions, les accidents, les deuils, les séparations, licenciements...

Lors d'un évènement violent, une partie de l'esprit va "fuir" pour ne plus avoir à supporter la douleur ou la peur. Et peut-être ne pas revenir! La psychanalyse nous parle de clivage, on parle aussi souvent de personnalité coupée de ses émotions. Et voilà une pièce séparée du puzzle...

Mais d'autres évènements peuvent aussi déclencher ce phénomène: une embauche, un déménagement, un mariage, la naissance d'un enfant... Tout changement important peut nous laisser avec un pied dans le présent et un pied dans le passé, parce que celui-ci avait le confort d'une situation connue... Tout choix que l'on fait dans sa vie est aussi un renoncement des autres possibilités... Les nostalgies, regrets, remords, sont des pièces égarées dans le temps...

Et pour les pièces étrangères? Avez-vous quelque part la tristesse d'un proche disparut? Le ressentiment d'un ex-conjoint? La colère de quelqu'un qui vous a abusé? D'accord, mes phrases sont bizarrement construites: la tristesse, le ressentiment, la colère sont les vôtres... A moins que...

Il y a là quelque chose de paradoxal. Prenons le cas d'un fumeur qui essaye d'arrêter. Depuis plusieurs jours il ne fume plus, mais il ressent le manque. Ca n'est pas dû à la présence des produits du tabac dans son organisme, c'est le "souvenir physiologique" du tabac qui produit le manque. Comme une pièce qu'il y aurait laissée...

Le même paradoxe de présence-absence existe dans le deuil: l'être cher n'est plus là, et est présent dans votre coeur...

Le chaman va, en utilisant un état de conscience modifié, faire un voyage dans ce que la psychanalyse de C.G. Jung appelle l'inconscient collectif. Là, il est capable de percevoir les dysharmonies, comme un musicien entend une fausse note, et sait intuitivement quelle était la note juste.

Le soin chamanique va bien sûr préserver votre mémoire. Il va simplement remettre les pièces des puzzles dans les bonnes boites, et même au bon endroit.

L'être cher disparu, l'ex-conjoint, la liberté d'avant le mariage ou l'embauche, le bonheur d'avant le divorce, tout ça retrouve sa place dans le passé pour libérer le présent.

Pour, dans ce présent, voir et se réjouir des êtres chers, des bonheurs et des libertés!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Romuald 16/09/2016 22:15

Merci pour cette vision simple et concrète.