Esprit du tabac: l'utilisation du "rapé" dans le chamanisme

Publié par Rémi

Prise de rapéLe "rapé" est une poudre fine, majoritairement composée de tabac, qui est inhalée en étant soufflée, par un autre ou par soi-même, dans les narines. C'est l'équivalent de l'ancien tabac à priser qui a connu jadis une certaine popularité dans le monde entier... Le mot "rapé", utilisé en Amérique du sud (parfois écrit "hapé" ou "hapay" parce que le "r" n'est pas toujours prononcé) , vient d'ailleurs du français "tabac râpé". Il existe peu d'informations dans notre langue sur cette pratique sacrée, alors je partage ici mon expérience après un an de prise quotidienne...

Légalité du rapé

Le tabac a priser est légal en France. Mes commandes provenant d'un site au Pérou (https://shamanicsnuff.com/) sont quelquefois contrôlées par les douanes (plusieurs perforations du colis jusque dans les sachets, probablement pour analyse, ou encore colis refermé avec un scotch "Douanes postales de Roissy") qui les laissent passer...

Rapé et santé

Lorsque le tabac est fumé, de nombreuses substances nocives sont créées (goudrons, monoxyde de carbone, formaldéhyde, etc...). Ca n'est pas le cas avec le tabac prisé. Le seul risque persistant avec le tabac à priser est celui de problèmes cardiovasculaires, qui reste limité par le fait que la dose utilisée est minime (dans ma pratique 0,2g alors qu'une seule cigarette contient environ 1g de tabac) et que la plus grande partie de celle-ci est souvent évacuée en se mouchant... Toutefois, comme le tabac sous d'autres formes, la prise de rapé reste déconseillée aux femmes enceintes...

Comment prendre le rapé?

Le rapé n'est pas un produit récréatif. C'est une médecine sacrée qui doit être prise avec respect, c'est à dire dans un cadre rituel.

Son effet est doux, et donc, contrairement à d'autres médecines, sa prise ne nécessite pas la présence d'une autre personne pour assurer sa sécurité. Si toutefois vous avez des appréhensions, et qu'une présence vous rassure, alors il est bon de trouver quelqu'un...

Prendre le rapé au sein d'un groupe permet de profiter de l'énergie commune.

Je propose maintenant aux personnes que je sens prêtes la prise de tapé, d'une part parce que je dispose d'une dizaine de tapés différents dont j'ai l'expérience, dont un (Shawadawa) particulièrement puissant dans le nettoyage en restant centré sur la personne (contrairement à ceux qui sont plus orientés vers le spirituel ou l'ancrage).

Pourquoi prendre du rapé?

Le rapé, utilisé dans un cadre rituel (je le répète, parce que c'est très important!), permet de profiter des bienfaits de l'esprit du tabac, qui est à la fois purificateur et protecteur. Sur un plan purement physique, je peux témoigner de la disparition de rhinites et sinusites chroniques installées depuis longtemps (plusieurs générations!). Sur le plan spirituel, il clarifie l'esprit, aide l'accès à la transe (c'est l'effet que j'utilise lorsque je le prend pour pratiquer les soins chamaniques) ou à la méditation... C'est un enthéogène doux, dont les effets sont peut-être équivalents à ce que ressent un fumeur lors de la première cigarette du matin (je dis bien "peut-être", parce que je n'ai jamais fumé!). La force de l'effet vient en grande partie du cadre rituel et de l'intention, c'est à dire de l'accueil que l'on fait à cette médecine.

Quand prendre le rapé?

Je prend le rapé le matin à jeun, lors de mon rituel quotidien (et aussi dans la journée avant de pratiquer un soin). C'est pour moi une bonne façon de démarrer la journée, et m'aide par exemple à la rédaction des articles de ce site.

J'ai tenté de le prendre le soir avant de m'endormir, c'est à mon avis une utilisation plus... avancée! Mon endormissement a presque toujours été retardé de plusieurs heures, et ma nuit a été chamboulée par de nombreux rêves qui survenaient dès l'endormissement et me réveillaient presque aussitôt. Bref, si vous voulez tenter l'expérience du rapé le soir, ne prévoyez pas une grosse journée le lendemain!

Il y a une explication physiologique à cet effet. La nuit, la chimie du cerveau se transforme (dopamine, sérotonine, etc...), et cette "chimie des rêves" vient en synergie avec la médecine... 

Quel applicateur pour le "rapé"?

Deux sortes de "pipes" sont employées. Le rapé est souvent insufflé par une autre personne, en utilisant un tepi, comme sur l'image ci-dessus. On peut aussi se l'insuffler soi-même en utilisant un kuripe, tube en V dont une extrémité est destinée à la bouche et l'autre à la narine. Ces deux "pipes" existent aussi en version double, permettant d'insuffler les deux narines en même temps...

Déroulement d'une session de rapé

Il vaut mieux prendre le rapé à distance des repas. Boire de l'eau avant une session est par contre conseillé.

Avant mon rituel, je pratique un nettoyage des narines dans la tradition du yoga (jala neti). C'est un plus parce que ça désencombre le nez et est pour moi une façon de bien accueillir le tabac. C'est juste une option...

Il est bon que le rituel se déroule dans un endroit calme, dans la pénombre (je n'ai pas encore pratiqué en pleine nature, c'est sans doute intéressant). On pratique souvent assis en tailleur, sur un coussin (prévoir un verre d'eau, des mouchoirs et un seau - voir effets désagréables ci-dessous!).

Le rituel dépend ensuite de chacun. Allumer une bougie me semble être important (elle peut être la seule source de lumière), la flamme est un symbole de la "présence" dans de nombreuses religions, et le feu est notre gardien depuis la préhistoire... Je crois qu'il a sur notre esprit une action apaisante...

Pratiquer dans le noir complet est, dans mon expérience, tout comme pratiquer le soir, une technique avancée...

Le rituel peut commencer par une intention envers tout ce à quoi et à qui nous sommes reliés, incarné ou non... On peut utiliser des gestes ou des plantes pour la purification de soi, du lieu, des objets sacrés (avec, par exemple, de la sauge blanche, du palo santo, etc...).

La dose que je préconise est le volume d'un petit pois. D'autres chamans utilisent des doses bien plus conséquentes et préconisent de se moucher aussitôt, ça n'est pas ma pratique préférée. La moitié de la dose est introduite dans l'applicateur, sur lequel on fait une prière pour donner son intention. On souffle dans la première narine (la gauche, qui symbolise la mort), sans forcer, puis on fait de même avec le reste de la dose dans l'autre narine (la droite symbolise la renaissance). On peut boire un peu d'eau pour laver l'éventuel rapé parvenu sec jusqu'à la gorge, ce qui peut être désagréable...

La chaleur du rapé s'installe, il est bon à ce moment d'accueillir ce qui vient, sensations, intuitions, et d'avoir l'intention que la médecine nous visite de fond en comble...

Je préconise de tenter de conserver la médecine en soi le plus longtemps possible, ce qui signifie souvent renifler bruyamment! Les mouchoirs servent à essuyer ce qui peut quand même s'écouler du nez... La médecine peut aussi faire effet dans la gorge... Cracher peut être une bonne chose, c'est une des façons de se débarrasser d'énergies négatives... Attendre que le rituel soit terminé pour se moucher est bien, ou même ne pas se moucher du tout...

On peut rester ainsi dans une sorte de méditation réceptive autant de temps que l'on veut. On peut aussi utiliser tambour ou hochet, éventuellement chanter...

L'effet est maximum quelques minutes après la prise, puis va s'étendre, de façon plus douce, pendant plusieurs heures. Le chaman qui m'a initié à cette pratique dit que l'effet dure 4 jours, c'est sans doute à un niveau très subtil... Dans ma pratique, cela ne pose aucun problème pour reprendre une activité normale, y compris conduire. Les choses sont plutôt vécues avec plus de sérénité... Lors d'une première prise il peut toutefois être prudent de réserver quelques heures sans activité après le rituel...

Il est bon de remercier pour ce que l'on a reçu avant d'éteindre la bougie...

Les effets désagréables possibles

Un effet rare, mais à priori possible, c'est la nausée et le vomissement. Pour une première expérience, il est bon de se munir d'un seau... Le vomissement est une purge bénéfique, qui doit être accueillie comme telle... Boire de l'eau avant la session le rendra moins inconfortable...

A l'application, la plupart des rapés (certains sont plus doux que d'autres) provoquent une sensation de chaleur intense dans les sinus, qui peut ou non (selon le rapé et l'accueil que vous lui faites) se diffuser plus largement dans la tête, voir dans le corps. Il s'agit de l'effet physiologique et énergétique normal. C'est juste surprenant au début, un peu comme lorsque l'on goûte pour la première fois au piment...

Bonne médecine à tous!